• conseils Cambodge

    Informations pratiques sur le Cambodge

    Change et devises

    La monnaie officielle au Cambodge est le riel avec des coupures de 100, à 10000 riels. Elle est alignée sur le dollar.

    Les riels peuvent être achetés partout au Cambodge, notamment dans les banques et les bureaux de change contre des dollars ou toute autre devise internationale. Notez que les banques changent les euros en dessous du tarif établi par rapport au dollar.

    Prévoyez des petites coupures en monnaie locale pour vos dépenses personnelles.

    Précautions de santé

    Aucune vaccination n'est officiellement requise pour visiter le Cambodge.

    Cependant, il est conseillé aux voyageurs d'avoir mis à jour leurs vaccinations contre le polio, la méningite, la tuberculose, le typhus et le tétanos. Il est préférable de se faire vacciner contre l'Hépatite A et B.

    Les problèmes de santé les plus répandus chez les voyageurs seront les problèmes digestifs et les diarrhées, qui peuvent être traitées en évitant les plats épices et en buvant beaucoup d'eau.

    Par contre, si vous passez durant votre voyage sur une des plages de la côte cambodgienne, ne négligez pas les risques potentiels du soleil.

    Autres risques

    L'infection la plus fréquente reportée est l'hépatite A qui peut être transmise par l'alimentation et l'eau. L'hépatite B qui se transmet par le sang et la salive est également un problème dans certaines régions reculées.

    Insistons sur les risques de maladies sexuellement transmises, hépatites, syphilis et, bien sûr en premier lieu le SIDA, présent partout, non seulement dans les quartiers "chauds" des grands centres touristiques, mais aussi dans des endroits beaucoup plus reculés. Il n'est pas inutile de rappeler que les seuls modes de transmission sont sexuels et sanguins: nécessité impérative d'utilisation de préservatifs et ne pas oublier les possibilités de transmission par piercing ou tatouage.

    La grippe aviaire est apparue au Cambodge en 2004. Le virus de la grippe aviaire se transmet par voie aérienne soit par contact direct, notamment avec les sécrétions respiratoires et les matières fécales des animaux malades, soit de façon indirecte par l'exposition à des matières contaminées. Il est recommandé aux voyageurs d'éviter tout contact avec les volailles et les oiseaux, c'est-à-dire de ne pas se rendre dans des élevages ni sur les marchés aux volatiles, d'éviter de consommer des produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier les viandes et les œufs.

    Le paludisme est présent presque dans tout le pays, sauf à Phnom Penh. Le Cambodge est classé en zone 3 de résistance aux antipaludéens. La prophylaxie est indispensable pour les zones impaludées. Contre les moustiques, utiliser moustiquaires, produits d'imprégnation et répulsifs.

    La dengue est une maladie transmise par les moustiques présente au Cambodge. Il n'existe ni traitement spécifique de la dengue ni traitement préventif. La meilleure façon d'éviter la dengue est de se protéger des piqûres de moustiques, en portant des vêtements couvrants, en utilisant des répulsifs sur la peau, et en dormant sous une moustiquaire.

    Consulter le médecin traitant avant le départ et contracter une assurance de rapatriement sanitaire.

    Quelques conseils de base :

    Les vaccinations suivantes sont conseillées: DT Polio, typhoïde, Hépatite A et B, et BCG.

    Ne pas boire l'eau du robinet. La filtrer et la faire bouillir avant consommation. Préférer les eaux minérales en bouteilles capsulées, d'origine locale ou importées.

    Eviter de manger du poisson cru et de la viande crue, notamment de volailles.

    Le Cambodge est assez gravement affecté par le sida. Des mesures de prévention doivent être appliquées.

    Presque tout le pays est impaludé (le sud, le nord, les zones frontalières et côtières), sauf Phnom Penh. Le Cambodge est classé en zone 3 de résistance aux antipaludéens. La prophylaxie est indispensable pour les zones impaludées. Contre les moustiques, utiliser moustiquaires, produits d'imprégnation et répulsifs.

    La prise d'aspirine n'est pas conseillée face à un symptôme grippal (maux de tête, courbatures, température), car il existe un risque de dengue hémorragique, propagée par un moustique actif durant la journée.

    Trousseau sanitaire :

    Nous vous conseillons d'emporter de l'Intétrix et de l'Immodium contre les "Touristas" éventuelles. Un antibiotique large spectre tel que le Clamoxyl ou autre. Aspirine, Efferalgan ou Doliprane. Collyre pour les yeux (surtout si vous êtes porteur de lentilles). Lysopaïne ou Locabiotal en cas de maux de gorges. Crème solaire protectrice forte. Une crème pour les douleurs musculaires. Vitamine C. Elastoplast 6 cm, sparadrap pour les ampoules, un tube de Bétadine crème 10% en cas de plaie et petits pansements (mais on trouve de la bétadine dans les pharmacies). Emportez vos médicaments habituels.

    Etablissements sanitaires : il existe plusieurs cliniques et centres de soins équipés de matériels modernes. En cas de problèmes nous vous recommandons de contacter les représentations diplomatiques dans le pays.

    Conditions de sécurité

    Voyager au Cambodge ne comporte pas de risques majeurs.

    Le niveau de criminalité de droit commun reste faible même si l'on observe un développement de la petite délinquance dans les régions touristiques qui tend à s'organiser en bandes spécialisées, les étrangers constituant des cibles de choix pour les pickpockets et les vols à l'arraché. En règle générale, il conseillé d'éviter de circuler de nuit, en particulier à Phnom Penh, que se soit à pied, à cyclo-pousse, à moto ou à moto-taxi. Les visiteurs sont priés d'éviter d'exhiber des bijoux et des sommes importantes d'argent. Enfin, user de bon sens et de discrétion reste une règle valable.

    Pour visiter les temples d'Angkor, il est conseillé de se rendre à Siem Reap par avion ou par la route. Les bateaux empruntant la voie fluviale entre Phnom Penh et Siem Reap sont, souvent dépourvus d'équipement suffisants de sécurité. Pour se rendre au temple de Banteay Srei, ne pas s'écarter de la route ni de la zone sécurisée autour du temple en raison du risque de mines non explosées. Pour accéder aux Monts Kulen, emprunter la piste qui mène à la rivière des mille Lingas et au Bouddha couché. Ne pas s'écarter de cette piste ni de ces deux sites toujours en raison du risque de mines. Ne pas s'aventurer la nuit hors de la ville de Siem Reap, y compris dans les temples, car il existe un risque d'agression.

    Risques liés aux modes de transport :

    Les différents modes de transport sont relativement dangereux compte tenu du non respect du code de la route et du manque de formation des automobilistes.

    Avertissement concernant la drogue :

    La consommation de toutes les drogues est interdite au Cambodge. L'usage, la détention et le trafic de stupéfiants sont punis d'un emprisonnement de 10 à 20 ans et d'une lourde amende.

     

  • Informations pratiques sur le Cambodge

    Change et devises

    La monnaie officielle au Cambodge est le riel avec des coupures de 100, à 10000 riels. Elle est alignée sur le dollar.

    Les riels peuvent être achetés partout au Cambodge, notamment dans les banques et les bureaux de change contre des dollars ou toute autre devise internationale. Notez que les banques changent les euros en dessous du tarif établi par rapport au dollar.

    Prévoyez des petites coupures en monnaie locale pour vos dépenses personnelles.

    Précautions de santé

    Aucune vaccination n'est officiellement requise pour visiter le Cambodge.

    Cependant, il est conseillé aux voyageurs d'avoir mis à jour leurs vaccinations contre le polio, la méningite, la tuberculose, le typhus et le tétanos. Il est préférable de se faire vacciner contre l'Hépatite A et B.

    Les problèmes de santé les plus répandus chez les voyageurs seront les problèmes digestifs et les diarrhées, qui peuvent être traitées en évitant les plats épices et en buvant beaucoup d'eau.

    Par contre, si vous passez durant votre voyage sur une des plages de la côte cambodgienne, ne négligez pas les risques potentiels du soleil.

    Autres risques

    L'infection la plus fréquente reportée est l'hépatite A qui peut être transmise par l'alimentation et l'eau. L'hépatite B qui se transmet par le sang et la salive est également un problème dans certaines régions reculées.

    Insistons sur les risques de maladies sexuellement transmises, hépatites, syphilis et, bien sûr en premier lieu le SIDA, présent partout, non seulement dans les quartiers "chauds" des grands centres touristiques, mais aussi dans des endroits beaucoup plus reculés. Il n'est pas inutile de rappeler que les seuls modes de transmission sont sexuels et sanguins: nécessité impérative d'utilisation de préservatifs et ne pas oublier les possibilités de transmission par piercing ou tatouage.

    La grippe aviaire est apparue au Cambodge en 2004. Le virus de la grippe aviaire se transmet par voie aérienne soit par contact direct, notamment avec les sécrétions respiratoires et les matières fécales des animaux malades, soit de façon indirecte par l'exposition à des matières contaminées. Il est recommandé aux voyageurs d'éviter tout contact avec les volailles et les oiseaux, c'est-à-dire de ne pas se rendre dans des élevages ni sur les marchés aux volatiles, d'éviter de consommer des produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier les viandes et les œufs.

    Le paludisme est présent presque dans tout le pays, sauf à Phnom Penh. Le Cambodge est classé en zone 3 de résistance aux antipaludéens. La prophylaxie est indispensable pour les zones impaludées. Contre les moustiques, utiliser moustiquaires, produits d'imprégnation et répulsifs.

    La dengue est une maladie transmise par les moustiques présente au Cambodge. Il n'existe ni traitement spécifique de la dengue ni traitement préventif. La meilleure façon d'éviter la dengue est de se protéger des piqûres de moustiques, en portant des vêtements couvrants, en utilisant des répulsifs sur la peau, et en dormant sous une moustiquaire.

    Consulter le médecin traitant avant le départ et contracter une assurance de rapatriement sanitaire.

    Quelques conseils de base :

    Les vaccinations suivantes sont conseillées: DT Polio, typhoïde, Hépatite A et B, et BCG.

    Ne pas boire l'eau du robinet. La filtrer et la faire bouillir avant consommation. Préférer les eaux minérales en bouteilles capsulées, d'origine locale ou importées.

    Eviter de manger du poisson cru et de la viande crue, notamment de volailles.

    Le Cambodge est assez gravement affecté par le sida. Des mesures de prévention doivent être appliquées.

    Presque tout le pays est impaludé (le sud, le nord, les zones frontalières et côtières), sauf Phnom Penh. Le Cambodge est classé en zone 3 de résistance aux antipaludéens. La prophylaxie est indispensable pour les zones impaludées. Contre les moustiques, utiliser moustiquaires, produits d'imprégnation et répulsifs.

    La prise d'aspirine n'est pas conseillée face à un symptôme grippal (maux de tête, courbatures, température), car il existe un risque de dengue hémorragique, propagée par un moustique actif durant la journée.

    Trousseau sanitaire :

    Nous vous conseillons d'emporter de l'Intétrix et de l'Immodium contre les "Touristas" éventuelles. Un antibiotique large spectre tel que le Clamoxyl ou autre. Aspirine, Efferalgan ou Doliprane. Collyre pour les yeux (surtout si vous êtes porteur de lentilles). Lysopaïne ou Locabiotal en cas de maux de gorges. Crème solaire protectrice forte. Une crème pour les douleurs musculaires. Vitamine C. Elastoplast 6 cm, sparadrap pour les ampoules, un tube de Bétadine crème 10% en cas de plaie et petits pansements (mais on trouve de la bétadine dans les pharmacies). Emportez vos médicaments habituels.

    Etablissements sanitaires : il existe plusieurs cliniques et centres de soins équipés de matériels modernes. En cas de problèmes nous vous recommandons de contacter les représentations diplomatiques dans le pays.

    Conditions de sécurité

    Voyager au Cambodge ne comporte pas de risques majeurs.

    Le niveau de criminalité de droit commun reste faible même si l'on observe un développement de la petite délinquance dans les régions touristiques qui tend à s'organiser en bandes spécialisées, les étrangers constituant des cibles de choix pour les pickpockets et les vols à l'arraché. En règle générale, il conseillé d'éviter de circuler de nuit, en particulier à Phnom Penh, que se soit à pied, à cyclo-pousse, à moto ou à moto-taxi. Les visiteurs sont priés d'éviter d'exhiber des bijoux et des sommes importantes d'argent. Enfin, user de bon sens et de discrétion reste une règle valable.

    Pour visiter les temples d'Angkor, il est conseillé de se rendre à Siem Reap par avion ou par la route. Les bateaux empruntant la voie fluviale entre Phnom Penh et Siem Reap sont, souvent dépourvus d'équipement suffisants de sécurité. Pour se rendre au temple de Banteay Srei, ne pas s'écarter de la route ni de la zone sécurisée autour du temple en raison du risque de mines non explosées. Pour accéder aux Monts Kulen, emprunter la piste qui mène à la rivière des mille Lingas et au Bouddha couché. Ne pas s'écarter de cette piste ni de ces deux sites toujours en raison du risque de mines. Ne pas s'aventurer la nuit hors de la ville de Siem Reap, y compris dans les temples, car il existe un risque d'agression.

    Risques liés aux modes de transport :

    Les différents modes de transport sont relativement dangereux compte tenu du non respect du code de la route et du manque de formation des automobilistes.

    Avertissement concernant la drogue :

    La consommation de toutes les drogues est interdite au Cambodge. L'usage, la détention et le trafic de stupéfiants sont punis d'un emprisonnement de 10 à 20 ans et d'une lourde amende.

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique